05 Eidenbenz2.html

Article inédit (thème principal) - Synthèse

Franz Eidenbenz

La thérapie de la cyberaddiction – modèle systémique

Dans cet article, on compare la communication online et offline, mais aussi des formes complémentaires et compensatoires d’utilisation, addictions comprises. Les résultats de travaux de recherche permettent de formuler l’hypothèse suivante : la cyberdépendance est un trouble de la communication, de la relation et de l’attachement.

Ce sont avant tout des problèmes de communication au sein de la famille et des conflits non résolus qui incitent les jeunes à se réfugier devant leur écran. Nous considérons qu’une part importante des causes de ce phénomène, mais également des ressources disponibles pour une thérapie – à laquelle il est souvent difficile de motiver ces jeunes –, se situe dans le système familial. Une expérience clinique de plusieurs années et le savoir acquis par la recherche laissent à supposer qu’au centre de la cyberdépendance, se situe le manque de possibilités qu’ont ces jeunes de se vivre pleinement dans un environnement concret et d’y avoir du succès. La famille est considérée comme le groupe social qui transmettra des modèles d’action et des solutions constructives aux conflits. C’est dans la famille qu’il est possible de faire l’apprentissage de l’empathie, de la solidarité et des responsabilités individuelles ; elle va servir de modèle et de ressource au moment où il s’agira d’appliquer ces aspects dans un contexte social plus global.

Concernant la thérapie, nous proposons un modèle systémique en plusieurs phases, dans lequel l’environnement social est exploité en tant que ressource. Le processus thérapeutique est décrit selon quatre phases. Durant la phase initiale, l’objectif visé est de créer une relation thérapeutique caractérisée par la coopération, mais aussi de collecter des informations qui permettront d’analyser les problèmes individuels et systémiques (diagnostic) et de formuler des hypothèses. La seconde phase sert à motiver le client, à lui faire comprendre les causes de sa dépendance, ainsi que le contexte faisant que celle-ci perdure ; elle inclut également des thèmes y liés, comme le besoin de reconnaissance et d’acceptation, ainsi que la gestion des conflits et du stress. En parallèle, une réduction de la consommation et l’établissement d’un minimum d’autocontrôle sont encouragés. Durant la phase d’approfondissement, l’exploration des causes est poursuivie plus avant, qu’il s’agisse du niveau individuel ou du niveau psychique. Une discussion active et la promotion du respect au sein de la famille font également partie de cette phase. Les contenus des conflits avec les parents et les frères et sœurs sont mis en évidence et élaborés.

La phase de stabilisation et de clôture sert d’une part à prévenir les rechutes, d’autre part à stabiliser les comportements au sein de la famille tout en encourageant des évolutions supplémentaires.

L’objectif global est une prise de conscience des chances et des risques inhérents aux nouveaux médias, ainsi que l’élaboration d’une utilisation autonome. Il s’agit enfin de créer des alternatives concrètes, impliquant des défis attrayants, ainsi que des possibilités de rencontre et de participation – ces alternatives devraient permettre aux clients de vivre la réalité avec tous leurs sens et de comprendre qu’elle est une expérience intense et unique.

Refbacks

  • Im Moment gibt es keine Refbacks


Copyright (c) 2013 Franz Eidenbenz

Lizenz-URL:
https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/de/